Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 septembre 2013 6 21 /09 /septembre /2013 13:39

 

carton.jpg

 

 Après 15 ans dans la même entreprise, cette période étant révolue, je me trouve à mi-chemin de ma vie professionnelle.

 

Vais-je continuer dans l’hôtellerie, ou bien vais-je m’orienter sur une voie foncièrement différente ? Je n’ai pas eu le temps d’y réfléchir, il est vrai que dans tous les cas j’aimerais donner davantage de place à ma passion, l’écriture ! Sachez que j’ai commencé à rédiger mon nouveau roman, « Les cercueils en carton », dont un des thèmes sera la mort, avec de bonnes bouteilles bien entendu, ne pouvant me passer de l’un de mes hobbies (l’univers du vin, pas la mort…).

 

Serais-je la même sans cette vingtaine d’années dans le monde de l’hôtellerie, dans des palaces, hôtels de charme ou hôtels d’aéroport, sans ces années passées en France voire à l’étranger pour servir notre savoir-faire inégalable? Certainement pas, je n’aurais pas rencontré ce directeur passionné de vin qui m’a donné ma chance pour la première fois à la sortie de mon école de Tourisme, ni ce cuisinier talentueux à Londres, jeune commis à l’époque et qui éclaire Paris avec ses trois étoiles, ni mon ami, ce chef picard qui cuisine les meilleurs hamburger gastronomiques à Las Vegas, ni ce fou de fromages installé à New-York, ni cette gouvernante talentueuse qui dirigea ensuite avec succès un hôtel de 80 chambres et qui compléta ma formation, ni mes fidèles amies, ni mon collègue et ami sommelier écrivain à ses heures, ni mon mari qui ne cesse de me surprendre, ni tous ceux que je n’ai pas cités et qui ont compté ou comptent pour moi.

 

Jean-Robert, un échappé de l’encre de ma plume, m’a suppliée de publier un texte destiné à mon premier roman (qui finalement n’a pas été inséré), aussi je vous le livre :


Lorsque Laurence Plard m’a extirpé de son livre en me demandant d’écrire, j’ai d’abord songé à protester et à désobéir à ma créatrice. Protester contre le rôle que je joue dans cette intrigue, pas très sympathique au demeurant. Finalement, je voudrais vous dire que les sommeliers ne sont pas comme ça ! Ils sont surtout passionnés, comme tous les acteurs de l’hôtellerie et des grands et petits restaurants, du plongeur à la femme de chambre, du portier au directeur, tous attentifs à votre bien-être afin que vous gardiez un souvenir ému de ce moment passé dans cet hôtel avec cette vue sur la montagne, ou ce restaurant tout simple dans lequel les frites sont divines.

 

Merci à tous ceux qui aiment mon blog et partagent mon état d’esprit.

Partager cet article

Repost 0
Published by Laurence Plard
commenter cet article

commentaires

Paul Amploa 09/10/2013 22:57

Courage Lolo, la passion se nourrit des futilités bassement alimentaires et volez maintenant puisque vous avez déployé vos ailes !

Laurence Plard 15/10/2013 11:33


Merci Paul pour vos encouragements et bienvenue à Beau-Mirage...


COTENTINE 22/09/2013 20:35

coucou,LAURENCE Les cercueils en carton ? pourquoi pas ,cela coutera moins cher à nos héritiers et puis le carton brûle plus vite que le chêne,résultat :cérémonie ,plus courte et pleurs plus
discrets Je plaisante sur un sujet douloureux .... Me voici de retour ,près de la forêt ,je cherche le coucher de soleil ,mais les chênes font écran ,heureusement ,j'ai pris de très beaux clichés
et vais m'empresser de les peindre ,bien ,que je préfère le portrait. REVENONS en DORDOGNE et préciser moi la marche à suivre ,pour l'envoi de votre écriture ,car ici ,je ne le trouve pas en
librairie ,et j'aimerais ,vous lire (pas une page ,pendant trois mois pas un trait de pinceau,mais que de travaux de rénovation) j'attends de vos nouvelles à serge.1932@hotmail.fr AMITIES
BERNADETTE

Carine-Laure Desguin 21/09/2013 17:19

De temps en temps, une mise au point est salutaire...APrès trente ans dans un même boulot, je viens de bifurquer, alors tu vois...

Laurence Plard 22/09/2013 18:01


Je suis d accord avec toi, bonne bifurcation...


Présentation

  • : Journal d'une bordelaise expatriée dans le Médoc
  • Journal d'une bordelaise expatriée dans le Médoc
  • : humour et humeurs d'un écrivain dans l'âme
  • Contact

Commander mon roman

image 27569 1 20304 1 9323 1 38646 1 7845Bienvenue à Beau-Mirage par Laurence Plard

Résumé : Un couple de parisiens quitte la capitale pour diriger un hôtel perdu au milieu des vignes de Miramier, en Dordogne. Très vite, Beau-Mirage ... 

 

Disponible sur Edilivre.com, Amazon.com,  à la Maison de la presse de Pauillac, sur commande chez Mollat Bordeaux.

 

 

 

Recherche

Liens